Quand opérer une hernie discale cervicale ?

hernie discale cervicale

La hernie discale cervicale est un mal qui ronge les personnes, pouvant être traité avec des médicaments. Cependant, il peut arriver dans certains cas que l’on ait besoin d’une intervention chirurgicale. Si vous avez un tel mal, que vous pensiez à vous faire opérer ou non, faites des vérifications. Vérifiez si vous êtes dans l’une de ces situations.

Le traitement médical se révèle inefficace

La première cause d’une opération est que le traitement médical se révèle inefficace après environ 6 à 8 semaines. Dans ce cas, il faut véritablement penser à se faire opérer et se préparer en conséquence. En effet, une hernie cervicale possède des symptômes comme des douleurs au niveau du cou, à l’épaule. On dénote aussi des picotements au niveau des bras et même des mains. 

Les premiers traitements servent à calmer les douleurs, surtout qu’ils sont à base de morphine. Si cela se montre inefficace, vous remarquerez que les douleurs continuent. À moins d’opter pour la chirurgie, il peut y arriver des cas où les douleurs deviennent insoutenables. Si vous étiez hésitant, il faudrait passer immédiatement à l’action afin de vous soulager de ce mal qui vous ronge.

hernie discale cervicale

Lorsqu’il y a une situation d’urgence

Lorsqu’il y a une situation d’urgence, une chirurgie de la hernie discale cervicale devient capitale. Quand on parle de situation d’urgence, on fait référence à des douleurs importantes qui n’ont pas pu être atténuées par la morphine. Il arrive que ces douleurs apparaissent subitement et avec une intensité très forte. À tel point que le malade frôle de peu la syncope. 

Dans le cas où le malade ressent une incapacité motrice, il faut agir rapidement. Une opération hernie cervicale s’impose et il ne faut pas perdre de temps. Dans d’autres cas, la moelle épinière est comprimée au point où cela affecte les membres de l’organisme. Face à ces cas, nul besoin de répéter qu’il faut effectuer la chirurgie de la hernie discale cervicale.

Le scanner fait une révélation

Une autre situation qui pourrait pousser à se faire opérer de la hernie discale cervicale, c’est le scanner IRM. En effet, si l’on y découvre une hernie cervicale qui ne présente aucun symptôme, il peut y avoir danger. Une chirurgie n’est pas forcément préconisée sauf dans certaines situations. On pourra alors se contenter de traitements mineurs en espérant régler la situation.

Dans les cas où l’IRM révèle une hernie cervicale assez grosse, il n’y a pas de temps à perdre. Il y aurait un risque trop grand pour la moelle épinière. Alors, il y aura des taches blanches dans l’IRM de la moelle. Il faut intervenir d’urgence, car il y a fort à parier que des dommages graves pourraient survenir en cas d’inaction. 

En résumé, la hernie discale cervicale doit vous pousser vers la table d’opération si le traitement suivi est inefficace. De plus, en cas de situation d’urgence comme une paralysie partielle ou un scanner inquiétant, il faut agir au plus vite. Il ne faudrait pas procrastiner et vous retrouver à trimballer une paralysie toute votre vie.

Articles recommandés