Comment traiter un rétrécissement du canal lombaire ?

rétrécissement du canal lombaire

Une fois la détection du rétrécissement du canal lombaire effectuée, divers soins de santé permettent d’effectuer le traitement. Voici une présentation de quelques moyens pour résorber la sténose rachidienne.

La chirurgie, une solution efficace de traitement

Diverses techniques chirurgicales permettent de soulager la moelle épinière et donc de réduire les douleurs. Parmi la diversité des traitements chirurgicaux, la laminectomie lombaire est une solution qui a prouvé des résultats élogieux. Si vous ignorez encore tout de ce mode de traitement, découvrez la laminectomie ici. En effet, la réalisation de la chirurgie sert à soulager les nerfs ou la moelle épinière de la charge ou pression qui est exercée sur elle. 

L’usure de l’os liée au vieillissement peut entraîner une compression des nerfs ou l’apparition d’épines (os supplémentaires). La laminectomie postérieure permet donc de soulager soit le nerf ou la moelle épinière. L’intervention médicale consiste à faire une légère incision sous la peau le long de la paroi du vertèbre. Les chirurgiens procède alors à une séparation de l’os puis à l’ablation (retrait) de la lamine. Enfin, l’incision est recousue et les douleurs ressentis disparaissent. Cette solution est envisagée dans les cas les plus extrêmes c’est-à-dire lorsque les difficultés à marcher sont énormes. Néanmoins, il est possible de l’envisager assez tôt pour éviter les cas de complication. Ladite opération nécessite un ensemble d’information préalable.

rétrécissement du canal lombaire

Examens de santé : le préalable de l’intervention

Lorsque les premiers symptômes se font ressentir, il est conseillé de voir au plus tôt son médecin. Ce dernier pourra conclure ou non à l’existence d’une sténose rachidienne. Sa conclusion repose donc sur des examens à réaliser. La radio de la colonne vertébrale est le premier examen à réaliser. Il permet de faire constater au rhumatologue le rétrécissement du canal lombaire. 

A cet examen s’adjoint l’IRM (examen d’imagerie) pour mieux voir la présentation de l’os et des nerfs. Si tous ces examens sont d’une grande nécessité, l’examen physique fait par le médecin est l’étape principale. Il permet de déceler la faiblesse de la réaction des nerfs ou encore la disparition progressive de sensations. 

Les traitements médicamenteux et physiothérapique : une solution envisageable

Pour résoudre les difficultés liées à la sténose lombaire vous pouvez recourir à des médicaments spécifiques. La spécificité desdits comprimés repose sur la présence de composantes anti-inflammatoires pour aider à supporter la douleur. Ils évitent aussi que les parties touchées ne gonflent. En outre, les comprimés s’accompagnent d’injections. Les substances injectées contiennent des stéroïdes qui agissent directement sur les os. Leur action permet de décupler la masse de muscle ou la force physique. Le développement des muscles est aussi un résultat issus des injections de stéroïdes.  

Réalisée sous le regard et avec l’accompagnement d’un kinésithérapeute, la physiothérapie est un ensemble d’exercice pour doper les os. Lesdits exercices prédisposent vos muscles à plus de résistance face à la pression. Ces deux solutions permettent de contourner une laminectomie et de résoudre les douleurs.

Articles recommandés